Not a member? Register now!
Announcements
Manga returns! Catch up with the details. Enjoy downloading, translating, and scanlating manga HERE legally!
Like us on Facebook, follow us on Twitter! Celebrate another year with MH and read our yearbook.
Manga News: Check out this week's new manga (7/21/14 - 7/27/14).
Forum News: Visit new sections for Nisekoi and Kingdom!
Translations: Gintama 504 by Bomber D Rufi

Nemuri Netaro Arawaru!! Oneshot

Nemuri Netarou Appears !

fr
+ posted by Aspic as translation on Apr 12, 2014 17:14 | Go to Nemuri Netaro Arawaru!!

VF du chapitre : http://jheberg.net/captcha/nemuri-netaro-vf-4/

Couv

Il résout vos problèmes de sommeil, quels qu’ils soient !
Voici un one-shot de 54 pages pour notre étrange chasseur de rêve !

Au royaume des rêves…
Les mystères abondent !

Page 1

- Où est-ce que je pose la vaisselle et tous ces trucs ?
texte : Cette fille a un certain problème…

- Pose tout ça derrière les livres, Tonko.
- Ok, d’accord !

- Piouf…
- Je suis crevée !

- Maman, la prochaine fois que nous déménageons, ne cherche pas à faire des économies, et fais appel à un déménageur pour se charger de tout.

- Oh, à ton âge, tu ne devrais pas en faire tout un plat.
- Travaille intensément, et dors encore plus intensément ! Voilà ce que je dis toujours.
- De toute manière, tu commences les cours demain, alors une bonne nuit de sommeil te fera le plus grand bien.

- Tu sais, j’ai jamais eu besoin de travailler d’arrache-pied pour réussir à bien dormir.
- Mais à bien y réfléchir… cette nuit, cela pourrait bien être différent…


Page 2

- Réussir à dormir la nuit précédant mon arrivée dans une nouvelle école…
- risque certainement d’être très compliqué pour moi.

- À cause du travail de mon père, nous déménageons au moins deux fois par an…
- Et ce stress fait qu’inévitablement, je fais des cauchemars la veille de mon entrée dans ma nouvelle école.

- Et ce sont toujours les mêmes cauchemars.
- Dans chacun d’eux, les élèves de ma nouvelle classe m’ignorent ou m’embêtent, et ils finissent tous par dire que je suis un boulet.

- Ah, mince ! Il fait déjà nuit !


Page 3

- Je n’arrive vraiment pas à me sortir ces cauchemars de la tête.
- Je ne veux pas dormir ! Mais ce ne serait pas très raisonnable…

- Bon, quand faut y aller… advienne que pourra…
- Un mouton…
- Deux moutons…

- ?!

- Oh non ! Pas ça ! C’est…
- une paralysie du sommeil !*

* La paralysie du sommeil est un trouble du sommeil, qui se caractérise par le fait que le sujet, sur le point de s'endormir, mais tout à fait conscient, se trouve dans l'incapacité d'effectuer tout mouvement volontaire. À cette sensation d'immobilisation sont couramment associées des hallucinations auditives, kinesthésiques ou visuelles ainsi que des impressions d'oppression, de suffocation, de présence maléfique et de mort imminente.

- Aah !! J’entends des bruits de pas !

- Elle est plate…?!
- Hein ?! Quoi ?!


Page 4

- Hum…

- Je ne me souvenais vraiment pas qu’elle avait une si petite poitrine…
- ?!

- Oh, non ! Un pervers !
- Je… je n’arrive pas à bouger !

- Bon sang ! Qu’est-ce que ça veut dire ?!
- Qu’importe… Je vais quand même l’envoyer là-bas, comme c’était prévu.

- Que…?!

NdT : cf: http://japanesemythology.wordpress.com/2013/01/13/kanashibari-%E9%87%91%E7%B8%9B%E3%82%8A-sleep-demons/


Page 5

- Aahhhhh !!

- Hé !
- Du calme ! Du calme !
- Au secours ! Aidez-moi !

- Tonko ?!
- Qu’est-ce qui se passe ?!

- Merde…! Merde…!
- C’était un pervers !
- Regardez ! Il est là ! Il essaie de s’enfuir !

- Woh… woh…
- Maman ! Appelle vite le 110 !
- Oui ! Tout de suite !

* 110, numéro d’appel d’urgence (Police) au Japon.

- Bon sang ! Mais qu’est-ce que c’était ?! Pourquoi faut-il que ça arrive le premier jour après le déménagement ! Vraiment, ça craint !


Page 6

- Le lendemain matin…

- Waah… je suis crevée…
- Avec toute cette histoire et la police qui est passée juste après, je n’ai pas du tout réussi à fermer l’œil de la nuit.
- C’est mon premier jour dans cette école, et j’ai déjà d’énormes cernes sous les yeux, et ma peau est dans un de ces états…
- Ça me donne presque envie de chialer…

- Aaah !!

- Dé…
- Désolé ! Je suis vraiment désolé !


Page 7

- Trois nuits blanches à bosser comme un fou…
- J’ai la tête complètement dans le brouillard… je n’arrive plus à réfléchir correctement.

- Moi ça va, mais vous ? Vous êtes sûr que ça va, monsieur ?
- Oui, plus ou moins…
- Est-ce que c’est cette ruelle que je dois prendre, déjà ?

- La vie d’adulte m’a l’air plutôt compliquée. En voyant, ça, je me dis que j’ai quand même de la chance, et que je devrais en profiter…

- Je le savais que ce serait une bonne idée de venir !
- ?!

- Ma fatigue s’est totalement évanouie ! Je vais encore pouvoir donner tout ce que j’ai aujourd’hui !
- Hein ?!
- Ce ne serait pas le type qui m’est rentré dedans tout à l’heure ?!

- Aucun contrat ne m’échappera !!
- Mais il pète carrément la forme ! On dirait même qu’il saute de joie !
- Qu’est-ce qui a bien pu lui arriver ?


Page 8

- Si je ne m’abuse, c’est de là qu’il venait…

- Un magasin ?!

Pancarte : Centre du sommeil
affiche : Nous vous aidons à garder les yeux ouverts !
affiche : Consultation pour les lève-tard
affiche : Retrouvez le sommeil ici !
affiche : Bienvenue
affiche : Manque de sommeil
affiche : Problèmes d’incontinence nocturne
affiche : Des cauchemars ? Venez consulter !
Affiche : Consultations pour vos cauchemars.

- Un centre du sommeil ?!

- Qu’est-ce que ça peut bien être ?! Je n’avais jamais entendu parler de ce genre de choses auparavant.
- Est-ce ici que le type de tout à l’heure est venu pour retrouver la forme ?

- Oh mais ?! Il y a des consultations pour les cauchemars !
- Ouaif… En même temps, cet endroit ne m’a pas l’air très rassurant…

- ?!


Page 9

- Oh ?! Mais on dirait qu’il y a un employé !
- Ouah ! C’est tout à fait mon genre de garçon !

- Allez, courage !
- Suffit juste d’ouvrir la porte et d’entrer…

- Euh… excusez-moi…
- J’ai vu dehors, que vous proposiez des consultations à propos des cauchemars, et je voulais savoir si…
- Allez-y, entrez.

- Je suis désolé, mais pourriez-vous attendre une seconde, le temps que je finisse de manger ?
- Quoi ?!
- Mais c’est qui ce pauvre type ?!

- J’y crois pas ! Alors, le mec sublime que j’ai aperçu tout à l’heure, c’était juste une photo ?!


Page 10

- Je vous rassure, il s’agit bien de moi sur cette photo. Mais j’ai dû quelque peu modifier mon apparence.
- Faites-moi une faveur, restez comme ça.

- Plutôt cool, n’est-ce pas ?

- Non mais, attendez une petite minute ?!

- Mais c’est vous !! C’est vous le pervers de l’autre nuit !
- Buh !

- Vite ! Je dois aller prévenir la police !
- Non ! Attends !

- Geh…


Page 11

- Punaise !
- Quoi ?! Un… un enfant ?!

- Je préfèrerais que tu évites d’aller raconter ça à quelqu’un.
- Les enfants ne sont pas supposés travailler et faire ce que je fais.
- Hein ?!

- Et pour ce qui est de la nuit dernière, tout est ma faute, je l’avoue.
- J’avais complètement oublié que ma cliente qui vivait dans cette maison avait déménagé.
- Ta cliente ?!

- Oui. Il s’agissait d’une mangaka qui publie ses histoires dans un magazine mensuel.
- Chaque fin de mois, elle venait me consulter pour que je la débarrasse de sa fatigue. Ainsi elle pouvait reprendre le travail de plus belle, et rendre ses pages à son éditeur dans les temps.

- Je ne pige absolument rien à ce que tu dis…
- Pourtant, tout est écrit sur les pancartes dehors, non ?


Page 12

- Ici nous traitons les problèmes de sommeil, comme l’insomnie, les pannes d’oreiller chroniques, les cauchemars, ou encore les pipis au lit.
- Ici nous sommes dans un centre du sommeil !

- Et moi je suis un docteur ès sommeil, comme tu peux le voir sur ma licence.

- Je m’appelle…
- Nemuri Netarou !

- Dis-moi, Netarou-kun ? Où sont passés ton papa et ta maman, hein ?

- Fais donc un peu attention à ce que tu dis, petite effrontée !! Ne me traite pas comme un pauvre petit gamin perdu, tu veux !
- Et puis de toute façon, de nous deux, c’est plutôt toi la gamine ! Y a qu’à voir ta poitrine ! Elle est aussi plate qu’une planche à pain !

- Quoi ?! T’as dis que j’étais plate ?!
- Vraiment pour un gamin, tu n’es pas gentil du tout !

- Oh ça va… Sinon, t’étais venue ici a propos de cauchemars, c’est bien ça ?
- Si tu oublies ce qui tout s’est passé la nuit dernière et que tu ne me dénonces pas, la maison est prête à t’offrir une consultation gratuite.

- Quoi ?!
- J’y crois pas ! Ce gamin me prend vraiment de haut !


Page 13

- C’est bon… c’est d’accord. Je suis prête à fermer les yeux sur ce qui s’est passé la nuit dernière.
- Super !

- Mais je vais quand même aller dire à la police qu’il y a un gamin ici, qui ne va pas à l’école et qui trempe dans des affaires louches !
- Hein ?! Qu’est-ce que t’as dit ?!
- Non ! Attends !

- Ce n’est pas bon ! Elle compte vraiment le faire !
- Tant pis pour elle ! Je n’ai pas le choix ! Je sais ce qui me reste à faire !

- Ha !

- Oh mince ! J’avais pas vu l’heure !
- Je vais être en retard !


Page 14

- Ouf ! J’ai pu arriver à l’heure ! J’ai de la chance, ma classe a l’air sympa ! Tout le monde semble être plutôt gentil.
- Toutefois, y a quand même quelque chose qui m’inquiète…

- Maintenant que le stress est retombé, je sens que ma fatigue va m’achever…
- Je n’ai pas fermé l’œil de toute la nuit, et toute cette histoire avec ce gamin que j’ai rencontré tout à l’heure…

- Mince ! Je n’en peux plus… faut que je dorme…
- Mince…

- Tonko !

- Oui ! C’est moi !

- Oh ?!
- Bonjour !
- Je suis vraiment ravie de voir que vous m’appelez déjà directement par mon prénom.
- C’est normal ! À quoi bon s’encombrer d’une quelconque forme de politesse alors qu’on s’adresse à une de nos subalternes.


Page 15

- Quoi ?!

- Bon maintenant, donne-nous ce que tu as apporté à manger pour ton déjeuner !
- Eh bien, qu’est-ce que t’attends, Tonko le boulet ?! Dépêche-toi !

- "boulet" ?! Ce mot qu’il vient de dire…?!
- Je l’ai déjà entendu ! C’est comme dans mon cauchemar !

- Alors c’est ça… à partir de maintenant, ils vont faire de moi leur laquais…
- m’ignorer et quand l’envie leur en prendra, ils me brutaliseront…

- Un instant, vous autres !
- Quoi ?!
- Je vous préviens ! Quiconque osera se moquer de Tonko aura affaire à moi !

- Hein ?
- C’est un sort du spécialiste du sommeil !

- Mais ?! Tu es le gamin de tout à l’heure ?!
- Hé hé hé…


Page 16

- Vite ! Fuyons !
- Mieux vaut éviter d’avoir affaire à ce mec !

- Comme si j’allais vous laisser fuir, bande d’enfoirés !
- "Grouiii…"

- Qu’est-ce…?!
- Qu’est-ce que ça veut dire ?!

- Oh, trois fois rien… Je suis venu m’occuper de tes cauchemars !
- Alors si en échange, tu pouvais renoncer à aller voir la police…
- Ou les services de protection de l’enfant, ce serait super ! Alors t’es d’accord, mademoiselle planche à pain ?

- Aaah !!

- ?!
- Eh bien !
- Dé… Désolée !!

- Aoba-san… Tu baves…
- Hein ?! Quoi ?!
- "bave"
- Non mais, c’était quoi ce rêve ?! Pourquoi ce gamin était-il dedans ?!


Page 17

- Hé ?! Nemuri Netarou !!

- Oh ?! C’est toi ! Qu’est-ce que tu veux ?
- Qu’est-ce que tu m’as fait ?! Dis-moi la vérité ! Tu as fait quelque chose pour mes rêves, pas vrai ?!

- Depuis toujours, je fais le même cauchemar ! Et pas une fois, il n’a changé !
- Ce jour-là, il pouvait bien y avoir un incendie dans le voisinage, mon oiseau pouvait bien mourir, ça n’y changeait rien ! À chaque fois que je devais changer d’école, la veille, je refaisais immanquablement le même cauchemar !

- Humm… j’ai l’impression que tu possèdes une bonne mémoire des rêves.
- Enfin, maintenant tu sais en quoi consistes mon travail, et tu as pu voir à quel point j’étais doué dans ce domaine.

- Urgh…
- Ca y est ! Il recommence à me prendre de haut !
- En même temps, je suis là, à écouter attentivement tout ce qu’il me raconte. À force, il doit croire que je suis béate d’admiration !

- Oh, et puis, en fait non… Je préfère laisser tomber. Je vais plutôt aller voir la police et leur…
- Quoi ?! Tu oserais ?!
- Mais pourtant je t’ai bien sauvée dans ton rêve, non ?!


Page 18

- ?!
- Quoi ?! Comment le sais-tu ?! Tu… tu es entré dans mon rêve ?

- Arf… ça m’ennuie de devoir faire ça…
- Mais comme tu sembles ne pas vouloir y croire, je crois bien que la seule façon qui me reste de te convaincre, c’est de te faire voir la vérité en face.

- La vérité en…?!

- Tonko…
- Endors-toi…

- ?!
- M’endormir ?! Comment ça ?!
- T’es juste un gamin bizarre qui se ballade avec une peluche tout aussi bizarre !! Alors dis-moi un peu pourquoi je devrais t’obéir ?!
- Tu commences sérieusement à m’ennuyer, tu sais… Mademoiselle la planche à pain.

- Écoute ma voix… Tes paupières sont lourdes… lourdes…

- Tellement lourdes, qu’à présent, tu t’endors profondément…


Page 19

- Cet instrument ? Il est en verre de la période Edo, n’est-ce pas ?

- Hein ?!
- Qu’est ce qui m’ar…? Pas possible…
texte : je sens que je suis sur le point de m’endormir…

- Hein ?!

- Cet endroit ?! Je le reconnais ! C’est la salle de classe qui apparaît toujours dans mes cauchemars !
- Alors cela doit sûrement vouloir dire que je suis en train de rêver !

- Bien ! Commençons, tu veux bien ?
- ?!
- Netarou ?!


Page 20

- Les rêves sont supposés être une manifestation de notre subconscient, n’est-ce pas ?!
- Dans ce cas, cela veut dire que tu es parvenu à plonger au plus profond de mon esprit ?

- Tout d’abord, laisse-moi te dire que tu te trompes lourdement à propos de tout ça.
- ?!

- Ce à quoi tu es en train de rêver actuellement, n’a rien à voir avec ton subconscient.
- Ce n’est en aucune façon une représentation de tes désirs profonds ou de tes pensées…

- Non, ce n’est rien de tout ça. Car, vois-tu, les rêves se déroulent en fait, dans un lieu créé de toutes pièces…
- par quelqu’un totalement étranger à nos vies.

- Hein ?!
- Mais de quoi tu parles ?!

- Une fois qu’un homme ou une femme s’est endormi, sa conscience se sépare de son corps…
- et elle voyage alors, sur la "route du sommeil" pour finalement arriver dans un autre monde qui n’est autre que l’endroit dans lequel nous nous trouvons actuellement.


Page 21

- Le monde onirique, Dreed !
- C’est ici que vivent tous les gens que tu vois dans tes rêves.

- Tonko !
- Hé ! Salut !

- Que…?!
- Ce sont les élèves qui me tyrannisent dans mes rêves !

- Non ! Non !
- Nous faisons juste semblant d’être des élèves de ta classe !

- Mais la vérité, c’est que nous sommes les habitants de ce monde onirique…
- Les dreemen !


Page 22

- Hein ?!
- Quoi ?!
- Tous ces rêves que tu fais pendant ton sommeil…
- C’est nous qui les créons et qui jouons dedans !
- Nous, les habitants du monde onirique, les Dreemen.

- Mais de quoi vous parlez ?!
- Vous jouez dedans ?! Comment ça ?!

- Nous, les dreemen…
- recevons une énergie positive des gens du monde réel quand ils apprécient pleinement leurs rêves.

- Une énergie…
- positive…?

- C’est ça ! C’est une énergie qui est libérée si ta conscience se sent heureuse une fois qu’elle est dans ce monde.
- Nous et les autres êtres peuplant ce monde, avons besoin de cette énergie pour vivre…
- Un peu comme les plantes dans ton monde, qui ont besoin de la lumière du soleil pour s’épanouir.


Page 23

- Mais je ne suis pourtant pas la seule ! Tout un tas de gens rêvent ! Alors où sont-ils ?!
- Il existe d’autres salles en dehors de celle-ci. Et chaque personne vit son rêve dans une de ces salles.

- Tu sais, nous ne sommes pas les seuls dreemen !
- Mais… attendez une petite minute ! Il y a quelque chose que je ne comprends pas. Tout à l’heure vous disiez que vous aviez besoin d’énergie positive et que, pour ça, vous aviez besoin que les gens apprécient leurs rêves, c’est bien ça ?

- Mais alors dans ce cas, pourquoi les rêves que je fais avant de faire mon entrée dans une nouvelle école, tournent-ils tous au cauchemar ?!
- Alors qu’est-ce que ça veut dire, hein ? C’est quoi le problème ?!
- Hum…bon… et si on essayait de faire un bilan sur toutes ces choses dans tes rêves qui ne se passent pas bien…

- Hein ? Comment ça ?!

- Bin, en tant que spécialiste du sommeil, ça fait partie de mon boulot de faire en sorte de régler les problèmes de cauchemars comme les tiens.
- Tu comprends pourquoi il ne serait pas dans ton intérêt d’aller me dénoncer à la police ou je ne sais qui…


Page 24

- Ah !! Tout s’embrouille dans ma tête ! Je n’y comprends rien !

- Oh, mais j’y songe ! Comment se fait-il que je n’ai jamais entendu parler de toutes ces choses !
- Eh bien, c’est parce que nous faisons en sorte que cela reste secret.

- Mais pourtant, vous profitez de notre énergie positive, non ?
- Ce n’est pas très honnête de vous servir de nous et de nos rêves pour en obtenir !

- Oui... peut être…

- Non ! Vraiment ce n’est pas bien ! Non seulement vous vous servez de nous à notre insu, mais en plus, vous n’hésitez pas à nous faire vivre de véritables cauchemars !
- Et alors ?! Y a-t-il vraiment de quoi se mettre en colère pour ça ? Moi qui pensais que tu serais ravie à l’idée de découvrir tout ça…


Page 25

- Comment je pourrais être ravie ?! Ce que vous faites est horrible !
- Tout ici fonctionne dans le seul but de servir vos intérêts !

- Je crois qu’il serait bon de lancer un sort d’amnésie sur cette fille !
- Oui, je pense que tu as raison. Apparemment le choc a été trop dur à encaisser pour elle.

- ?!

- Cela implique qu’elle oubliera qu’être spécialiste des rêves est un vrai métier… Mais d’un autre côté, elle ne sera plus tentée d’aller me dénoncer à la police ou je ne sais qui…
- Je vais lui lancer un sort qui lui fera oublier absolument tout concernant ce monde et son fonctionnement.

- Quoi ?! Qu’est-ce que vous voulez faire ?!
- Si elle oublie tout, ce sera bien plus facile pour elle d’apprécier ses rêves.

- Non ! Ne faites pas ça !

- ?!
- Quoi ?! Mes bras sont passés au travers de son corps !


Page 26

- Les consciences qui arrivent ici n’ont aucune réalité physique.
- Elles sont comme des fantômes.

- Aaaahh !!
- Mon corps devient transparent !

- Vous profitez vraiment de nos faiblesses pour faire de nous ce que vous voulez, hein ?!
- Oublie !

- …..

- À présent, je vais te débarrasser de ta fatigue, puis tu te réveilleras…


Page 27

- Alors ? Comment c’était ?!
- Netarou ?!

- Attends un peu !
- Est-ce que ça a vraiment marché ?!

- Oui… Et j’espère que tu te souviens que tu m’as promis de ne pas me dénoncer…
- Quant au reste, j’ai fait en sorte que tu ne t’en souviennes pas.

- Par "reste", tu veux parler de dreed…
- et des… dreemen ?

- Quoi ?!


Page 28

- Bon sang ! Comment se fait-il que tu sois au courant pour ces choses ?!
- Eh bien, tu l’avais pourtant remarqué non ? Que j’étais douée dès qu’il s’agit de me souvenir de mes rêves.

- Mais j’avais pourtant utilisé un sort d’amnésie sur toi ! Tu devrais te souvenir de rien !

- Si les hautes instances devaient apprendre qu’une personne normale est au courant au sujet de Dreed…
- elles pourraient bien décider de me retirer ma licence !

- Il faut que je me calme…
- Haaa…

- Oh puis ce n’est pas grave… je n’ai qu’à te faire oublier cet endroit avec un sort d’hypnose…

- Et comme ça, tout rentrera dans l’ordre !
- Hum ?

- Pourquoi est-ce que je devrais oublier ?! C’est quelque chose que tout le monde, dans le monde réel, devrait être en droit de connaître !
- Tout le monde devrait savoir à propos de tout le mal que vous faites !


Page 29

- Tout le mal que nous faisons ?!
- Tu exagères un peu, tu ne crois pas ? N’as-tu pas apprécié toi-même, le rêve que je t’ai montré ?
- Vous tous, vous ne pourrez jamais comprendre…

- Vous ne pourrez jamais comprendre à quel point les cauchemars peuvent être terrifiants !
- Vous n’avez aucune idée des blessures profondes qu’ils peuvent causer chez les gens !

- J'en ai assez ! Je rentre chez moi !
- Hé ! Attends !
- Je n’ai pas effacé tous tes souvenirs !

- Allez, s’il te plaît !
- Tu me mets dans la merde là, tu sais !
- Ta petite personne est donc la seule chose qui te préoccupe ?!

- Maman !
- Au secours !

- Tonko ?! Mais qu’est-ce qui t’arrive ?!
- Un pervers ! Il y avait un pervers qui n’arrêtait pas de me suivre !
- Oh ! Mon dieu !
- Non mais, je rêve…! Elle se fout de moi, là…


Page 30

- Enfin… Je dois bien reconnaître qu’elle possède une sacrée mémoire pour ce qui est des rêves !
- Fais chier ! Pourquoi a-t-il fallu qu’elle ait un si mauvais caractère ?!

- Même si je dois reconnaître qu’elle a raison…
texte : Vous tous, vous ne pourrez jamais comprendre…

- Chérie ? Qu’est-ce qui ne va pas avec Tonko ?
- Je ne sais pas trop… elle s’est couchée tôt ce soir. J’espère qu’elle n’a pas eu de problèmes aujourd’hui.
- La police est censée patrouiller dans le quartier ce soir. Alors elle devrait pouvoir se reposer tranquillement.

- Agh !

- Bon ! Je compte bien m’endormir, et me rendre dans le monde de Dreed.
- Ainsi je pourrais raconter à toutes les personnes du monde réel que je trouverai là-bas, tout le mal que font réellement les Dreemen.


Page 31

- De toute manière, je me vois mal aller dire aux gens dans le monde réel que tous leurs rêves ont été fabriqués par d’autres… Ils se moqueraient sûrement de moi…
- Alors que dans le monde onirique, je pourrai leur apporter la preuve qu’ils ne sont que des projections de leurs consciences, et ainsi, je l’espère, ils me croiront.

- Par contre, je me demande si je serai en mesure d’atteindre les consciences de tous ces gens.
- Ils ont bien dit qu’il existait différentes salles en dehors de celle où j’étais.

- Je dois essayer…

- Ma salle de classe…


Page 32

- Bienvenue dans notre classe !!
- Nous sommes heureux de t’avoir parmi nous !

- On dirait bien que cette fois, ce n’est pas un cauchemar.

- Je dirais même que c’est un rêve plutôt sympa.

- Mais je ne me laisserai pas prendre au piège !

- Vous êtes tous des Dreemen…
- N’est-ce pas ?

- ?!
- ?!
- ?!
- ?!
- ?!


Page 33

- Hein ?!
- De quoi tu parles, Tonko-chan ?
- Je sais tout.
- Je sais que je suis dans le monde onirique dreed… et que vous, vous n’êtes que des usurpateurs qui essayaient de me duper.

- Qu’est-ce que ça veut dire ?!
- Je pensais pourtant que nous lui avions envoyé un sort d’amnésie…
- Et je ne pense pas que Nemuri lui ait raconté quoi que ce soit nous concernant…

- Dites ?! J’aimerais me rendre dans les salles où se trouvent les autres consciences…
- Alors pouvez m’indiquer où est la sortie de cette salle ?

- ?!

- Elle essaie de cacher quelque chose ?!
- Ce doit être là !

- Pas le choix ! Je fonce et je verrai après !


Page 34

- Tonko ?!
- Qu’essaies-tu donc de faire ?!

- Je compte bien dire la vérité à tout le monde !

- ?!

- Il faut à tout prix que je brise ce mur !

- ?!


Page 35

Page 36

- Qu’est-ce que…?!
- Qu’est-ce que c’est que ça ?!

- Une conscience s’est échappée !
- C’est mauvais !

- Nous devons à tout prix capturer Tonko ! Et vite !
- Ne la laissez surtout pas s’enfuir !

- Hé ! Par ici !
- ?!

- Les dreemen ne sont que des menteurs !
- Qui… qui êtes-vous ?!


Page 37

- Allez, dépêche-toi ! Saute !
- Quoi ?! De cette hauteur ?!

- Ne t’en fais pas, tout ira bien. Tu n’es qu’une conscience…

- Aaah !!

- Outch !
- Parfait ! Maintenant, suis-moi…


Page 38

- Dites, j’aimerais rencontrer d’autres consciences. Vous croyez que…
- Oublie ça, tu veux…

- …..?!
- Mais qui êtes-vous ?
- Laisse-moi d’abord te dire quelque chose…

- Les dreemen étaient comme toi auparavant. C’étaient les consciences de gens du monde réel.

- Quoi ?!

- Mais ils ont fini par perdre une partie de leur conscience alors qu’ils vivaient leurs rêves dans ce monde.
- Et de fait, ils se retrouvèrent dans l’incapacité de rejoindre le monde réel pour y retrouver leur corps. Et maintenant ce ne sont plus que des fragments de la conscience qu’ils étaient en arrivant.

- Dans le monde réel, ces gens sont inconscients, plongés dans un profond coma.


Page 39

- Oh non…
- Mais comment cela a-t-il pu arriver ? Comment ont-ils pu perdre une partie de leur conscience ?

- C’est arrivé, parce qu’ils se sont fait dévorer.

- À l’origine, ce monde était peuplé par deux types de créatures.

- D’un côté, il y a les consciences des gens qui dorment dans le monde réel…
- Et de l’autre, il y a les Baku* qui se nourrissent de ces consciences.
- Les Baku ?

* Les Baku sont des créatures de la mythologie japonaise qui se nourrissent des rêves et des cauchemars. (cf : http://fr.wikipedia.org/wiki/Baku )

- Mais comme les dreemen ont commencé à vouloir protéger les consciences venues du monde réel, en les contenant dans les hautes sphères du monde onirique…
- Il est devenu très difficile pour les Baku d’atteindre leurs proies. Et cela les contrarie énormément…


Page 40

- Quoi ? Cela les contrarie ?!
- Mais comment vous pouvez le savoir ? Mais attendez ?! Est-ce que vous aussi, vous êtes un…

- Eh bien finalement, tu es bien plus maligne que tu n'en as l’air…
- C’est exact ! Je suis un…

- Baku !!
- ?!


Page 41

- Je suis tellement effrayée que je n’arrive même pas à crier !

- Tu as l’air vraiment délicieuse, tu sais !

- Aaaah !!

- ?!

- Hein ?!

- Ouah ! Il est énorme !
- Ca faisait un sacré bout de temps que je n’en avais pas vu un de cette taille.


Page 42

- Netarou !

- Qu’est-ce que c’est que ça encore ? Un spécialiste du sommeil ?

- Je sais parfaitement qu’une conscience humaine n’a quasiment aucune chance de pouvoir s’en tirer face à un Baku dans ton genre.
- Elle peut bien essayer de s’enfuir ou de lancer des sortilèges, cela n’y changerait rien… Elle ne s’en sortira pas.


Page 43

- Les consciences humaines qui se laissent attirer par leurs belles paroles, ont longtemps été des proies faciles pour les Baku.
- Alors, pour éviter que les consciences continuent de commettre les mêmes erreurs qu’eux, les dreemen décidèrent de mettre leurs vies en jeu et de se battre aussi longtemps qu’il le faudrait.

- Beaucoup n’hésitèrent pas à se sacrifier, pour créer ce havre de paix pour les consciences qu’est Dreed.

- Pour faire court, les rêves des humains servent à ériger des forteresses destinées à protéger des vies.
- Et les spécialistes du sommeil en sont les gardiens.

- Alors tout ça, ce n’était qu’un mensonge destiné à me protéger ?
- Et je n’en savais rien…

- Normal que tu ne sois pas au courant, vu qu’on ne t’avait rien dit.
- Bon, bin maintenant que t’as compris ce qui se passe, nous ferions mieux de partir d’ici.

- Comme si j’allais vous laisser partir !


Page 44

- Après un si joli discours, il n’est pas question que je te laisse partir toi aussi, monsieur le spécialiste du sommeil !
- Après tout, les spécialistes du sommeil ne doivent pas être bien plus forts que les consciences de ces humains !

- Je vais avoir du rab !


Page 45

- Aie ! Ça fait mal !

- Quoi ?! Il l’a bloquée ?!
- Impossible ! Son corps aurait dû être désintégré par cette attaque !

- Ne va surtout pas me mettre dans le même panier que tous ces pseudo spécialistes du sommeil que tu as déjà rencontrés…
- Mon nom est Nemuri Netarou !

- Hein ?! Nemuri Netarou ?
- J’ai déjà entendu ce nom quelque part…

- Mon corps est unique en son genre…
- Car même dans le monde onirique, il reste bien réel.


Page 46

- Quoi ?!

- Pour être plus exact, j’ai séparé mon corps en deux moitiés. Et l’une de ces moitiés vit dans le monde réel, pendant que l’autre vit dans le monde onirique.
Texte : Personne normale
Texte : Conscience // Corps
Texte : Netarou
Texte : Conscience // Corps
Texte : Monde onirique // Monde réel
- Et c’est pour cette raison que dans les deux mondes, j’ai l’apparence d’une demi-portion.

- Quoi ?! T’es en train de me dire que tu possèdes un corps dans chacun des deux mondes, c’est ça ?! Impossible !!

- Alors surpris ? Mais attends, ce n’est pas tout !

- Car si je le souhaite, au prix de gros efforts…
- Je peux, durant un court laps de temps, réunir mes deux moitiés et ainsi, retrouver mon corps d’origine !

- Et pour ça…
- je me sers de mon animal onirique…

- C'est un psychopompe*, qui me permet d'aspirer vers ce monde, mon corps du monde réel.

* Psychopompe : Signifie littéralement "guides des âmes". Le psychopompe est le conducteur des âmes des morts (guide ou passeur), le guide dans la nuit de la mort. Le shinigami est un psychopompe. Il faut savoir aussi que pour beaucoup, le sommeil est une sorte d'antichambre de la mort ou une sorte de mort provisoire.


Page 47

- Je dois d'abord lui faire traverser la route des rêves… puis le faire fusionner avec ce corps…

- Et voilà ! Je retrouve mon apparence adulte !

- Et avec elle, toute mon infinie puissance !
- Laissez-moi vous présenter, le seul et unique Nemuri Netarou !


Page 48

- Mais c’est le garçon qui était sur la pancarte ?!

- Je me souviens !

- Il y a longtemps de ça, une femme enceinte était attaquée par un baku alors que son fœtus faisait un cauchemar… Elle prit alors tous les risques pour ramener la conscience de son enfant dans le monde réel.
- Mais malheureusement, seule une moitié de cette conscience a pu regagner le monde réel. Pourtant dans le même temps, comme si elle voulait protéger son autre moitié restée dans ce monde, la conscience du bébé dans le monde réel s'est retrouvée capable de voyager vers le monde onirique.

- Le nom de ce bébé était Nemuri Netarou !

- Le nom du plus grand ennemi des Baku ! Le nom de leur Némésis !

- Allez, prépare-toi !

- Ne sois pas si sûr de toi, sale gosse !

- Allez, dis-nous au revoir… et endors-toi…


Page 49

- Pour toujours.


Page 50

- Alors il ne m’avait pas menti !
- C’était bien lui sur la photo !

- Je suis vraiment désolé, Tonko…
- ?!

- de m’être servi de tes cauchemars.

- Il… il s’excuse ?

- Hein ?! Hein ?!

- Étant donné que tu te rappelles facilement de tes rêves, j’imagine que tu n’es pas près d’oublier ce qui s'est passé aujourd’hui.
- Tant pis pour elle ! Elle l’a bien cherché !
- Toutefois, évite de parler de tout ça à quelqu’un… Et essaye, à partir de maintenant, de profiter de tes rêves.

- Oh ! Une dernière chose…!
- J'espère bien, qu'un jour…


Page 51

- tu auras une plus grosse poitrine !

- Quoi ?!

- Aaah !!

- Hein ?! Où est-ce que je suis ?!
- Dans ma chambre ?!

- C’était juste un rêve…

- Bonjour, Tonko !
- Bonjour, maman…

- Depuis ce jour, je n’ai plus jamais rêvé…
- L’impasse où était supposé se trouver le magasin du sommeil n’était plus qu’un terrain vague sur lequel proliféraient les mauvaises herbes. C’était comme si il n’y avait jamais rien eu depuis longtemps à cet endroit.
Sur la Pancarte : Terrain à vendre

- Finalement tout ça n’était peut-être qu’un rêve…
- Un rêve qui reflétait cette peur et cette angoisse que je ressentais à chaque fois que je devais changer d’école !


Page 52

- Et j’ai finalement créé le héros de mes rêves afin qu’il m’aide à surmonter ces peurs…

- Arf,
- Qu’est ce que je raconte ?! Je n’aime pas les enfants !

- Enfin, je sais maintenant que je suis enfin prête à entrer dans ma vie d’adulte !
- Et à partir de maintenant, je compte bien mener ma vie en gardant la tête haute !

- Je suis rentré !
- Bonjour, Papa ! Bienvenu à la maison !

- Nous allons devoir nous occuper de cet enfant pendant quelque temps !
- Ravi de faire votre connaissance.
- Je rêve !
- Quoi ?!!

- Je m’appelle Nemuri.

- Netarou ?!

- C’est le fils d’un collègue qui a été muté à l’étranger.
- Le Japon lui manquait tellement qu’il a voulu revenir.


Page 53

- Mais chéri…
- Notre maison est trop petite.
- En fait, pour être franc, tout ça m’a été révélé dans un rêve…
- Quoi ?!

- Oui dans ce rêve, un moine qui ressemblait trait pour trait à cet enfant, venait à ma rencontre et me disait que…
- de bonnes choses m’arriveraient, si je prenais soin d’un enfant ayant le même visage que lui.

- Netarou ?! Mais qu’est-ce que tu as fait à mon père ?!

- Tu sais, je n’avais pas vraiment le choix…
- Après que j’ai enfreint les règles en te dévoilant tout du fonctionnement du monde onirique, je me suis vu confisquer mon magasin…
- Maintenant, il me faut repartir de zéro.

- Et pour commencer, je compte bien ouvrir un nouveau magasin du sommeil ici, dans ta maison.
- Et puis, comme j’ai pu constater que tu possédais une bonne mémoire des rêves ainsi qu’une bonne intuition, j’aimerais bien que tu acceptes de devenir mon assistante.
- Qu…
- Quoi ?!

- Je n’attends pas forcément grand-chose de toi, tu sais…
- Juste que tu te bouges le cul quand je te le demanderai.

- Dans tes rêves !! Et puis arrête de me prendre de haut !
texte : Oh ?! Regarde ! Ils sont déjà amis !

- Et c’est ainsi que les cauchemars reprirent de plus belle !
texte : De nouvelles insomnies à prévoir !

FIN

Have you shown your appreciation today? Click the thanks button or write your appreciation below!

Comments
Add your comment:

Login or register to comment

Benefits of Registration:
    * Interact with hundreds of thousands of other Manga Fans and artists.
    * Upload your own Artwork, Scanlations, Raws and Translations.
    * Enter our unique contests in order to win prizes!
    * Gain reputation and become famous as a translator/scanlator/cleaner!
No comments have been made yet!

About the author:

Alias: Aspic
Message: Pm | Email

Author contributions

Translations: 16
Forum posts: 0

Quick Browse Manga

collapse

Latest Site Releases

Date Manga Ch Lang Uploader
Mar 1 MH Yearbook 2013 Mangahe...
Jan 19 MH Yearbook 2012 1 Mangahe...
Nov 14 Houkago 1 Osso
Nov 14 Oragamura 1 Osso
Nov 14 Kenka 1 Osso
Nov 14 101Kg 1 Osso
Nov 14 Murder 1 Osso
Nov 14 Doubles 1 Osso
Nov 14 Pinknut 1 Osso
Nov 14 Kimagure 1 Osso
collapse

Latest Translations

Date Manga Ch Lang Translator
Jul 31, 2014 Galaxy Express 999 12 en Hunk
Jul 31, 2014 Naruto 686 en aegon-r...
Jul 31, 2014 3-gatsu no Lion 34 en kewl0210
Jul 31, 2014 Gintama 504 en Bomber...
Jul 31, 2014 81 Diver 51 en kewl0210
Jul 30, 2014 Galaxy Express 999 11 en Hunk
Jul 30, 2014 Magi - Labyrinth... 233 en aegon-r...
Jul 30, 2014 History's... 576 en aegon-r...
Jul 30, 2014 Naruto 687 de KujaEx
Jul 30, 2014 Toriko 287 en kewl0210